Actualités

Signature d'une convention de gestion de l'activité pêche sur la Base de Loisirs du Pays Mêlois entre l'AAPPMA et la CDC de la Vallée de la Haute Sarthe.

 

Le 24 avril 2018, le président, Christophe de Balorre en présence de Mr Fossey, Vice-président chargé du tourisme, Mr Nollet, Maire de Coulonges, Mme Desvergnes, Maire du Mêle sur Sarthe, Mr Doron, Président départemental de la fédération de pêche, Mr Mallet, Président de l’association la Gaule mêloise, Mr Rattier, Président de l’OT du Pays Melois, Messieurs Alexis Blanchet et Laribi Benjamin, techniciens de la fédération de pêche, a signé la convention de gestion de l'activité pêche sur la Base de Loisirs du Pays Mêlois avec l'AAPPMA.

Les élus ont souhaité aller encore plus loin en sollicitant la reconnaissance de « station pêche » pour la commune du Mêle sur Sarthe.

La « Station Pêche » permet de découvrir et de pratiquer le loisir pêche à tous niveaux, grâce à des parcours adaptés et en respectant les milieux aquatiques.

Elle propose également une multitude d'animations et de festivités pour la collectivité.

Cette convention a une durée de 9 années et la CDC sera aux côtés de l’association locale pour pérenniser le développement de cette activité.

Ce projet devrait permettre, à terme, la mise en place d’un parcours famille et d’un parcours passion.

Dimanche 16 avril 2018 à Alençon avait lieu le critérium des débutants de Karaté, seule compétition réservée aux primo licenciées (première licence de karaté) et le KCP Mélois avait 2 participants qui ont une nouvelle fois cette année porté haut et fort les valeurs du clubs et nous ont représentés par leurs résultats: 

 

Gabin BRUCHET, poussin, monte sur le podium pour ses 2 participations : 2ème en kata et 1er en kumité dans sa catégorie de poids.

 

Rémi HOLWECK, pupille, monte sur le podium pour sa participation: 3ème en combat dans sa catégorie de poids. 

 

 

 

100 % de réussite.

Mardi 10 avril, la compagnie l'Art d'Osé pour la deuxième fois, est venue présenter son spectacle "L'ours" de Tchekhov. Les spectateurs ont passé, cette fois encore, un moment inoubliable, à rire des improvisations de Jacqueline et Marcel.

Ce spectacle clôture la saison culturel 2017/2018 de la CDC de la Vallée de la Haute Sarthe et nous vous donnons rendez-vous courant juin pour connaître  le programme culturel 2018/2019.

Egalement, dans l'après-midi, une représentation du Médecin Volant de Molière a été présentée par la compagnie aux Collégiens de 5 ème et 4 ème du Collège Louis Grenier. Les élèves et professeurs, ont aussi apprécié l'audace des improvisations des 2 comédiens et ont passé un agréable moment entre le texte de Molière et leurs humours.

Ateliers périscolaires 2ème trimestre.

 

Ecole de Montchevrel et de Ste Scolasse sur Sarthe.

 

Voici, en photos, quelques travaux  réalisés par les élevés du RPI28 lors des ateliers périscolaires.

 

C'est bientôt lundi de Pâques !

 

A midi, Jeudi 29 mars, les élèves des écoles du groupe "Maurice Gérard" et les "trois Rives" ont dégusté, de délicieux gâteaux colorés de petits œufs en attendant le grand week-end de Pâques.

 

1er atelier de travail du PLUi.

 

Mardi 27 mars, a eu lieu, à la salle intercommunale, le 1er atelier PLUi.

 

Orne Métropole et caue sont venues présenter, aux élus de la commission  Permanente, la démarche PLUi et répondre au questionnaire et à l’identification des premiers enjeux.

 

Définition : « Le PLU est un document d’urbanisme qui, à l’échelle d’un groupement de communes (EPCI) ou d’une commune, étudie le fonctionnement et les enjeux du territoire, construit un projet de développement durable, et le formalise dans des règles d’utilisation du sol. »

 

L’intercommunalité apparaît comme la meilleure échelle pour concevoir les mesures adaptées aux enjeux du territoire, tout en valorisant et renforçant la complémentarité des communes. Le PLUi doit permettre l'émergence d'un projet de territoire partagé et donner de la perspective au projet de territoire, en articulant les différentes politiques déployées en son sein : urbanisme, habitat, mobilité, environnement, paysage, activité économique…  

 

Le rapport de présentation :

 

  • Il explique les choix retenus pour établir le PADD, les OAP et le règlement.
  • Il comprend un diagnostic multithématique au regard des prévisions économiques et démographiques et des besoins répertoriés
  • Il analyse les capacités de densification et de mutation des espaces bâtis, les capacités de stationnement, la consommation d’espaces naturels, agricoles et forestiers des dix dernières années.

 

Le Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD)

 

Il définit :

  •  Les orientations des politiques d’aménagement, d’équipement, d’urbanisme, de paysage, de protection des espaces naturels, agricoles et forestiers et de préservation ou de remise en bon état des continuités écologiques ou encore l’habitat, les mobilités, les loisirs, …
  • Des objectifs chiffrés de modération de la consommation de l’espace et de lutte contre l’étalement urbain.

 

Les Orientations d’Aménagement et de Programmation (OAP)

 

Elles peuvent :

  •  Définir des actions et opérations nécessaires à la mise en valeur de patrimoine (naturel, paysager, architectural, …)
  • Porter sur des quartiers ou des secteurs spécifiques et prendre la forme de schémas d’aménagement
  • Favoriser la mixité fonctionnelle (commerce/habitat, services/habitat, …)
  • Elles sont obligatoires pour toutes les zones à urbaniser (zone 1AU).
  • Elles sont à articuler avec le règlement.

 

Le règlement

 

  • Avec le zonage, il délimite les zones urbaines, les zones à urbaniser, les zones agricoles et les zones naturelles et forestières et fixe les règles applicables à l’intérieur de chacune de ces zones.
  • Son contenu a été allégé depuis décembre 2015. Il est structuré autour de trois axes :
  1. Destination des constructions, usages des sols et natures d’activités
  2. Caractéristiques urbaine, architecturale, environnementale et paysagère
  3. Equipement et réseaux

 

Il se complète avec les OAP

 

  • Elle est obligatoire (article L103-2 et suivants du code de l’urbanisme) à enjeu de sécurité juridique du PLUi et de construction collective du projet de territoire
  • Il est nécessaire dès le départ de fixer les ambitions de concertation :

                - Choix politique à croiser avec les moyens et les compétences requises

                - Temporalité

                - Rôle de chacun, échelles et publics visés

 

Exemples « classiques » d’outils :  Forum et réunions publiques / Ateliers thématiques / Recueil de photos / Ballades en bus / …

 

4 thèmes à choisir sur les six :

 

Thèmes envisagés :

  • Habitat / foncier
  • Paysage/espaces naturels
  • Mobilités
  • Pôles du territoire
  • Tourisme
  • Activités économiques

Un nouvel atelier est programmé pour le 22 mai prochain de 18h à 20h30.

  • Travail en groupe sur la définition des enjeux (cartographie participative)
  • Élaboration du cahier des charges

Conférence sur Nicolas-Jacques Conté par Anne-Sophie Boisgallais.

 

" Vendredi 16 mars, voici comment Anne-Sophie Boisgallais a défini Nicolas-Jacques Conté lors de sa conférence à la médiathèque du Mêle sur Sarthe: "Il avait toutes les sciences dans la tête et tous les arts dans la main". Il est vrai que la vie de ce génie est ponctuée par une succession de peintures, d'inventions et de découvertes. La conférencière a fait voyagé le public du Mêle de Saint Céneri près Séez au Caire avec comme guide le savant ornais. Son livre "A l'ombre des lumières" retrace la vie étonnante de ce petit paysan ornais. Il est à votre disposition à la médiathèque." article de Christine Lerat, bénévole à la médiathèque.

 

 

MEHDI CAYENNE ET SAMUELE - GRANBY TOUR 2018

 

 

Jeudi 15 Mars, à la salle Daniel Rouault au Mêle sur Sarthe, Samuele et Médhi Cayenne ont embarqué, le public, pour un voyage culturel et humain ! 

Pour cette deuxième année consécutive, là encore, nos artistes québécois, ont fait passer, aux spectateurs un moment chaleureux, remplit d'humours, de rock et de textes engagés...Encore merci à eux !

FORMATION ÉLECTRICITÉ BS, BO/BOV et BC pour l'habilitation d'agents territoriaux du territoire.

 

11 agents de la Collectivité, de divers services (technique, scolaire et direction)  et 3 agents de 4 communes (Hauterive, Neuilly le Bisson, Ste Scolasse et St Julien sur Sarthe) ont mercredi 7, jeudi 8 et vendredi 9 mars étaient formés à "la préparation à l'habilitation électrique BS, BO, BC, BOV". Tous ont obtenu l'habilitation souhaitée. Ils sont à présents habilitable.

 

Recherche Surveillant / Surveillante de baignade.

 

3 postes à pourvoir. Débutant accepté.

 

Vous serez chargé(e) de surveiller la partie baignade autour du plan d'eau :
- Du 1er juillet au 31 aout 2018
- les week ends à compter du 16 juin 2018 et jusqu'au 2 septembre 2018.

 

Vous devez être titulaire du BNSSA, des premiers secours et de l'utilisation du défibrillateur semi-automatique, carte professionnelle délivrée par une DDJS en cours de validité.

horaires :

  •  6 h par jour en juillet et août 
  • 5 h 15 par jour en juin et septembre.

Transmettre votre CV accompagné des copies : BNSSA - attestation premiers secours - attestation défibrillateur - carte de la DDJS à CDC de la VALLÉE HAUTE SARTHE, 21 avenue de Falkenstein 61170 LE MÊLE SUR SARTHE ou par mail : rh@cdcvalleedelahautesarthe.fr 

Réhabilitation de l'Atelier Guilmau suite à un incendie.

 

Mr Guilmau suit aux côtés de la collectivité les travaux.

Le maitre d'œuvre retenu est Mr Jacot du cabinet SJE.

Les entreprises retenues et sont déjà sur site.

 

lot des Entreprise retenue :

Charpente Couverture : Gaulupeau      

Démolition carrelage : EBM    

Menuiseries : Lessinger      

Equipements frigorifiques : Froid express  

Plomberie : Besniard       

Electricité-Chauffage-VMC : Dorelec

Peintures sols souples : Toudja

 

L'objectif affiché est de permettre à l'entreprise de redémarrer son activité de Charcuterie / boucherie / traiteur au plus vite.

Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat (OPAH)

En présence de Madame la Directrice Générale, Véronique Caron représentante de Madame la Préfète de la circonscription d'Alençon, Monsieur le Président du Conseil Départemental et Cdc de la Vallée de la Haute Sarthe, Christophe de Balorre et M. le 1er Vice-président, Antoine Perrault.

Une OPAH est un dispositif multi-partenarial qui s’appuie sur les aides de l’Agence Nationale de l’Habitat et des aides complémentaires des collectivités locales ; elle permet à des propriétaires privés d’être accompagnés dans la réalisation de leurs projets de travaux sur le plan financier, technique et administratif. 

Grâce à l’engagement des élus de la Communauté de Communes de la Vallée de la Haute Sarthe, le territoire a bénéficié de plusieurs OPAH ces 15 dernières années. La dernière s’est achevée fin 2014... 

La Communauté de Communes de la Vallée de la Haute Sarthe est un territoire rural situé dans l’Orne à 22 km à l’est d’Alençon, bordé au sud par la RN12. En partie, grâce à cette situation géographique favorable, à distance équivalente entre les villes d’Alençon, Bellême, Mamers, Mortagne-au-Perche et Sées, nous bénéficions d’un accroissement démographique depuis une quinzaine d’année.

 

Les candidats à l’installation y trouvent des prix de l’immobilier moins élevés que dans la première couronne Alençonnaise ainsi qu’un cadre de vie agréable, accèdent ainsi facilement à l’emploi dans les pôles extérieurs. Cela se traduit par une mobilité forte des populations avec une dissociation croissante entre lieux de résidences, emplois, consommation et d’accès aux services.

Notre C D C  comptait au 1er janvier 2017, 31 communes pour 8150 habitants et 4 500 logements.

L’EPCI n’est pas structuré uniquement autour d’un pôle unique central. En effet,  la commune démographiquement la plus importante qu’est Courtomer compte 790 habitants. Cette dernière partage avec le Mêle sur Sarthe, Sainte Scolasse-sur-Sarthe et Hauterive, le statut de pôle de proximité. Ces 4 communes maillent l’ensemble du territoire et permettent aux ménages d’accéder aux biens et services de première nécessité.

 

Les élus de la CdC, connaissent bien ce diagnostic ainsi que les opportunités qu’il présente et souhaitent développer une habile politique d’attractivité, avec un fort volet habitat et qui s’articule autour de deux axes.

  1. Le premier vise à favoriser les constructions neuves par la mise en œuvre de lotissements intercommunaux (Courtomer, Marchemaisons, St Léger-sur-Sarthe, St Julien et Sainte Scolasse sur Sarthe…). Les prix de ventes des parcelles sont calculés au plus juste de façon à permettre au plus grand nombre d’y avoir accès.
  2. Le deuxième axe cherche à favoriser l’amélioration du patrimoine bâti existant avec la mise en œuvre de dispositifs permettant aux propriétaires privés d’être accompagnés dans la réhabilitation de leur bien. Cela se traduit par la mise en œuvre d’« OPAH » successives ces 15 dernières années.

Une étude préalable, réalisée, en 2016, sur un périmètre englobant la totalité du territoire de la CdC de la Vallée de la Haute Sarthe, de la CdC des Sources de l’Orne, et de la CdC du Bocage Carrougien a montré que des besoins d’amélioration des logements privés persistent sur le territoire.

C’est pourquoi, les élus ont décidé de lancer une nouvelle opération afin de lutter contre la vacance et permettre aux habitants de vivre dans des logements confortables et économes en énergie. Avec l'OPAH, dispositif multi-partenarial s’appuyant sur les aides de l’Agence Nationale de l’Habitat et des aides complémentaires des collectivités locales, des propriétaires privés peuvent d’être accompagnés dans la réalisation de leurs projets de travaux sur le plan financier, technique et administratif dans le but de traiter les problématiques suivantes :

 

  •  Valoriser le patrimoine bâti, améliorer le cadre de vie des habitants et l’image du territoire
  • Participer à l’attractivité des centres bourgs et la lutte contre la vacance des logements de centre-bourgs
  • Stimuler l’activité des artisans du territoire
  • Réduire la consommation énergétique du parc de logement,
  • Adapter le parc de logement aux besoins d’une population dont les caractéristiques socio-démographiques évoluent
  • Permettre aux ménages d’être accompagnés techniquement et financièrement dans leurs projets d’amélioration des logements.

Plus spécifiquement les dossiers constitués devront relever des situations suivantes :

 

  • La lutte contre l’habitat indigne et insalubre
  • La lutte contre la précarité énergétique
  • L’adaptation des logements aux handicaps favorisant l’autonomie de la personne dans son logement
  • L’accompagnement des propriétaires bailleurs pour la production de logements locatifs à loyers modérés
  • L’objectif que nous nous fixons dans le cadre de cette OPAH, est d’accompagner 70 foyers sur 3 ans (67 dossiers de propriétaires occupants et 3 dossiers de propriétaires bailleurs).
  • La CdC a décidé de s’adjoindre l’assistance d’ « Orne Métropole » pour le suivi de l’opération et de confier les missions techniques (accompagnement des bénéficiaires) à une association spécialisée : SOLIHA Territoires en Normandie.

L’état, l’ANAH et le Conseil Départemental sont les partenaires de la Communauté de Communes de la Vallée de la Haute Sarthe pour cette opération. 

Enfin, cette opération permettra de réserver plus de 740 000 € : ce qui représente plus de 1,5 millions d’euros pour les artisans de notre territoire.

L’opérateur a déjà eu une quinzaine de contacts et deux dossiers sont même prêts à être déposé.

 

Nul doute que cette nouvelle opération sera de nouveau un succès sur notre territoire !

 

En savoir plus...

 

Ecole de Musique du Mêle sur Sarthe.

 

Les travaux avancent dans l'entrée de l'école de musique...

Les bons gestes du tri sélectif …

POURQUOI TRIER LES DÉCHETS ?

De 2013 à 2016, le tonnage des Ordures ménagères a augmenté environ de 6 % sur notre territoire.

Or, les usagers trient bien les déchets dangereux mais ils déposent des déchets ménagers recyclables souillés ou trient moins bien sur certaines périodes (pendant des vacances scolaires où nous constatons de fortes augmentations). Le TRI des EMBALLAGES MÉNAGERS RECYCLABLES bien réalisé, génère des recettes pour la collectivité ce qui permet de contenir les coûts de ce service.

C’est pourquoi, pour équilibrer le budget, il faut avoir de « BONS GESTES DE TRI » tout au long de l’année.

 

Quels sont les « BONS GESTES DE TRI » ?

 

Vous avez un doute sur un emballage !

Il est préférable de le jeter avec les ordures ménagères plutôt que de le rendre impropre au recyclage.

N’hésitez pas à vous renseigner auprès de l’agent de la déchetterie ou à regarder sur l’emballage.

 

A savoir : depuis janvier 2015, le pictogramme "Triman"  vous permet de savoir, en un coup d'œil, si l'emballage est recyclable ou pas.

A ne pas confondre avec  le point vert qui figure sur la plupart des emballages ?

Contrairement à une idée reçue, le point vert ne signifie pas que l’emballage est recyclable mais que son fabricant verse une cotisation (à CITEO et Adelphe, organismes agréés par l’État), pour aider les collectivités à mettre en place des collectes sélectives.

 

IMPORTANT : Il faut enlever les films plastiques des courriers et documents publicitaires, car ils sont refusés par l’organisme trieur, devenant alors impropres au recyclage.

 

CAUSES ET EFFETS du refus de tri :

Il s’agit de déchets souillés ou mis par erreur avec les emballages triés pour la collecte sélective. Ces refus sont principalement composés de bouteilles en verre, bouteilles en plastique contenant encore des liquides et d’objets en plastique non recyclables tels que les pots de yaourts, les barquettes de beurre ou de barquettes d'alimentation et sacs en plastique, …

 

Ces déchets partent en refus lors du tri en centre de tri. Leur élimination coûte cher.

En effet, ces refus sont d’abord collectés, puis triés, puis renvoyés en centre d’enfouissement avec la part non valorisable des ordures ménagères,

soit un transport et un traitement en supplément.

 

 

ZOOM sur le recyclage du verre…                                  COMMENT SE DÉROULE UN CYCLE DE TRI ?

Le tri du verre : les bouteilles, les pots et les bocaux en verre. 

 

 

Attention, il ne faut pas jeter dans ces conteneurs les ampoules, les néons et la vaisselle en porcelaine ou en verre.  

Taxe ou redevance des Ordures ménagers ?

A compter de 2018, la taxe sur l’enlèvement des Ordures Ménagères concernant les communes d’Hauterive, Neuilly le Bisson, Aunay les Bois, Buré, Saint Quentin de Blavou, Courtomer, Brullemail, Ferrières la Verrerie, Gâprée, Le Chalange, Le Ménil  Guyon, Le Plantis, Saint Agnan sur Sarthe, St Léonard des Parcs, Tellières le Plessis et Trémont sera remplacée par une redevance des Ordures Ménagères.

 

L'envoi des factures aux particuliers sera réalisé en mars et celui des professionnels en juin 2018.

 

En cas de difficultés de paiement, adressez-vous à la Trésorerie Ville et Campagne d’Alençon, 10 rue Garigliano 61000 Alençon (tel : 02 33 26 54 11).

Pour toutes réclamations ou modifications de situation (déménagement, changement du nombre personne dans le foyer,…) se présenter à la CDC de la Vallée de la Haute Sarthe au service OM avec un justificatif.

 

 

Pour info : La taxe est basée sur la valeur locative (taxe d’habitation) alors que la REOM (Redevance d’Enlèvement des Ordures Ménagères) est liée au service (nombre de personne par foyer) et aux modalités de ramassage (porte à porte (uniquement sur Courtomer) ou apports volontaires (selon l’éloignement de la déchetterie).

Voici le tableau des nouveaux tarifs de redevances ménagères 2018 pour l’ensemble du territoire :

 

 

redevance rurale

redevance urbaine

Redevance

porte à porte

1 personne

70 €

88 €

116 €

2 personnes et professionnels

123 €

155 €

197 €

3 personnes et +

169 €

213 €

271 €

forfait résidence secondaire

123 €

155 €

197 €

 

 

N’hésitez pas à venir découvrir sur le site de la CDC de la Vallée de la Haute Sarthe, d’autres informations concernant le recyclage des déchets ménagers dans l’onglet « environnement » "gestion des déchets" tels que le compost en tas ou les horaires des déchetteries …

 

Vous chercher une information sur le site ? 

Loading

Communauté de communes de la VALLÉE DE LA HAUTE SARTHE

Siège (Le Mêle sur Sarthe)

Lundi, mardi, jeudi : 14h - 17h

Mercredi : 9h - 12h

Vendredi : fermé au public

 Tél. : 02 33 27 61 02

accueil@cdcvalleedelahautesarthe.fr

Permanences à Courtomer :

Sur RDV uniquement au
02 33 27 61 02

SUIVEZ-NOUS