Actualités

Samedi 7 décembre, les membres de la commission de développement économique de la collectivité sont allés visiter le GAEC BERARD " Cavernaux " à la Mesnière et dirigée par Messieurs Francis, Maxime et Cédrix Bérard.

 

Cette visite a eu pour but de découvrir les installation de méthanisation dont l'objectif est de diversifier les revenus agricoles et recycler les déchets de la ferme de polyculture et d'élevage.

 

Vous pouvez voir sur les photographies 2 cuves photovoltaïques et un méthaniseur avec un cogénérateur. Le méthaniseur est alimenté par le fumier, le lisier, des cultures énergétiques tel que le maïs, des déchets verts.

 

Des images de la visites réalisées par nos soins...

NOUVEL ESPACE DE LECTURE à l'école de MONTCHEVREL

 

Voici le nouvel espace lecture mis en place à l’école de Montchevrel dont le matériel a été acheté par l’APE du RPI 28. Ce projet fait suit à un commun accord avec la CDC qui a financé la cabane sur l’école de Ste Scolasse.

 

Mardi 4 décembre, la Salle Daniel Rouault a été inaugurée par Monsieur Christophe de Balorre, président du Conseil départemental de l'Orne et Président de la CDC de la Vallée de la Haute Sarthe et de Madame la Préfète de l'Orne, Chantal Castelnot, entourés par les élus, les acteurs culturels de la salle et les entreprises qui œuvré à cette belle rénovation. L'inauguration s'est conclu par un concert du groupe Aalma Dili qui a réchauffé la salle avec "un répertoire musical macédonien". N'hésitez pas à venir la découvrir ! Prochain événement le 14 et 15 décembre, le concert de Noël de l'association Musique et Danse en Pays Mêlois.

Cette salle, propriété de la commune du Mêle sur Sarthe a été mise à disposition par la commune auprès de la Communauté de Communes.

La collectivité est attachée au rayonnement de la culture de son territoire et les élus ont à cœur d’offrir un environnement de qualité pour cette compétence. Elle a depuis beaucoup œuvré pour la mise en valeur de ce patrimoine et une mutualisation de cet espace au service de l’ensemble des habitants et des associations locales.

 

La salle Daniel Rouault a une capacité d’accueil de 194 spectateurs. Elle possède une structure scénique de 8 perches motorisées et une perche fixe en salle ainsi qu’un écran de cinéma.

 

De septembre à juin, la salle Daniel Rouault est occupée chaque jour par des répétitions ou ateliers réalisés par les associations de la Vallée de la Haute Sarthe : Compagnie des enfants perdus, la troupe des loges, Compagnie de théâtre du jumelage franco-tchèque, association Musique et Danse, Théâtre61… mais également les scolaires et le collège lorsqu’ils montent des projets. Au sein de cet établissement, des organismes organisent leur assemblée Générale annuelle, arbres de Noël, conférences…

 

Il s’y déroule tous les quinze jours une ou deux séances de cinéma avec l’association locale "Ciné Pays Mêlois" en partenariat avec Génériques.

 

Afin de découvrir la programmation culturelle en partenariat avec le Conseil Départemental de l’Orne (RezzO61) 3 à 4 spectacles sur la saison et d’une dizaine de séances « jeune public » pour les élèves des écoles du territoire y sont également présentés. Certaines années, les compagnies locales résident à la salle Daniel Rouault pour une création comme celle des enfants perdus.

 

Chaque année, les groupes de théâtre amateurs et l’école de Musique et de Danse présentent des spectacles très variés.

 

Cette salle, outil de rayonnement de la culture sur un territoire rural comme le nôtre est utilisée plus de 1900 heures par an. De plus, trois personnes de notre collectivité travaillent partiellement pour faire fonctionner cette salle : un agent chargé de la promotion culturelle, un agent d’entretien et un technicien.

 

A savoir sur la réhabilitation :

 

Les premiers travaux de réhabilitation ont débuté en 2000 et se sont achevés en octobre 2001. A cette époque, la salle Daniel Rouault a été restructurée à hauteur de 330 000 € et subventionnée par l’Etat (DGE), La Région et la réserve parlementaire.

 

Quelques dates des investissements durant toutes ces années :

  • En 2002, la Communauté de Communes a acheté un rideau de fond scène
  •  En 2003, il a été installé un rideau de d’avant de scène mobile.
  •  De 2004 à 2005, la Communauté de Communes a acheté un équipement cinématographique (matériel de projection) de 30 445 € ttc subventionné à 20% par la région, 20 % par le département et 20% par la DRAC.

 

Le budget dédié au service culture pour cette salle est d’un montant de 20 000 € et son fonctionnement d’entretien coût 15 400 €.

 

Puis en 2017, a débuté cette opération qui consistait à revaloriser cet outil. Pour un plus qualitatif indéniable au fonctionnement de ce lieu, de nouveaux équipements scéniques ont été acquis dans le domaine de son et de la lumière. Ainsi les élus ont souhaité améliorer, la qualité des représentations théâtrale et cinématographique et contribué, en plus, à la réalisation d’une meilleure lecture au public.

 

Ensuite, la façade étant très abimée, l’objectif était de lui redonner son cachet originel. Après des recherches photographiques du lieu dans les années 1944, il était prévu de remettre la façade en brique apparentes et enduits naturel. Seulement, courant 2017, lors du début des travaux pour découvrir les briques, il s’est avéré que ces dernières s’abîmaient lors du piquetage pour enlever la couche de ciment très épaisse. Les élus ont donc retravaillé le projet avec Mme Anne Chevillon (Architecte des Bâtiments de France) qui a conseillé de redonner au bâtiment, son "esprit du 19ème siècle". Ainsi, il a été décidé d’intégrer une moulure au niveau du fronton, de repeindre la façade, d’incorporer une marquise en acier et verre sous l’avancée du IPN et d’installée une enseigne en lettres lumineuses du nom de la salle.

 

Mais encore, des travaux de mise aux normes notamment électriques ont été réalisés.

 

Le coût total de cette opération s’élève à 50 244,58 € HT

 

L’équipement scénique pour un montant de 21 551,93 € a été subventionné à hauteur de 30 % par le cd61.

 

La réhabilitation de la façade pour un montant de 21 518,04 € a été subventionnée à hauteur de 50 % par l’Etat et de 20 % par le cd61.

 

La partie Mise aux normes électriques d’un montant de 6 055,46 € a été subventionné à hauteur de 50 % par l’Etat et de 20 % par le cd61.

 

Enfin, les travaux de menuiserie d’un montant de 1119,15 € a été subventionné à hauteur de 50 % par l’Etat.

 

Cette réhabilitation qui outre la mise aux normes donne un beau cachet à cet espace et met en valeur le patrimoine qui esperons donnera à tous satisfaction.

 

Quelques photos de François Bresson.

Foire aux Poulains 2018.

 

Samedi 24 novembre, à nouveau depuis de nombreuses années, a eu lieu la Foire aux Poulains au Mêle sur Sarthe.

 

Cette fois encore de nombreux poulains ont été présentés au concours national de Poulains Percherons pour la plus grande joie du public. Les familles et acheteurs ont pu profiter des nombreuses animations autours de cette manifestation.

Quelques photos de cette journée...

Compte rendu visite de la cuisine centrale Alençon.

 

Le Mercredi 26 septembre 2018

 

Témoignage d'un parent d'élève :

 

" Sur invitation de Mme Monpellier, j’ai été convié à visiter la cuisine centrale d’Alençon.

Cette visite a été organisée par le service « Cantine de la Communauté Des Communes de la Vallée de la Haute Sarthe » pour les parents d’élèves et les responsables de toutes les cantines des écoles de la CDC, suite au changement de prestataire pour cette nouvelle rentrée 2018.

 

Nous avons été accueillis par le directeur du site et le responsable. De plus, ils avaient convié deux fournisseurs habituels, le directeur de la galette d’Alençon et Mr Jeanjean, producteur de pâtes et de légumes secs à Senonches dans le Perche.

 

La Sodexo gère depuis 1991 la cuisine centrale d’Alençon en délégation de service public pour la communauté urbaine d’Alençon. Elle prépare environ 2300 repas par jour pour essentiellement des écoles, des maisons de retraite, du portage à domicile et des entreprises.

 

L’entreprise a un cahier des charges dicté par la communauté urbaine d’Alençon avec des objectifs à atteindre. Parmi les différents objectifs, il y a bien sûr un prix par repas à ne pas dépasser et contraint sur l’année, mais aussi un approvisionnement local et de qualité à privilégier, une fabrication sur place et des enquêtes de satisfaction à remplir.

 

Les personnels de la cantine du Mêle sur Sarthe ont choisi d’être livré la veille dans l’après-midi en liaison froide avec des contenants réutilisables en inox. Les repas arrivent en portions multiples, à la charge du personnel de servir chaque élève. La communauté réalise ainsi une économie sur la fabrication du repas et le transport.

 

Le coût alimentaire d’un repas pour un écolier est en moyen de 2,30 euros par repas. Le reste du prix correspond à la production du repas et à sa livraison. Le prix d’un repas est supporté à 50% par la famille et 50 % par la CDC. De plus, la CDC prend en charge les frais de personnel de cantine de l’école.

 

La cuisine centrale agit pour lutter contre le gaspillage avec la mise en place d’un cahier de grammage par plat. Ce cahier de grammage permet de quantifier un aliment par rapport aux besoins nutritionnels du client. Il est actualisé par les remontées des personnels de cantine qui notent si un aliment a été apprécié ou pas par les élèves. Ces remontées sont très importantes pour diminuer le gaspillage d’aliments.

 

La Sodexo cherche à travailler au maximum avec des producteurs locaux. La contrainte de prix étant toujours présente, les responsables et les producteurs essayent de trouver des leviers pour baisser les coûts sans baisser le prix de départ du produit livré. Plusieurs exemples nous ont été cités :

 

  • Les enfants mangent régulièrement des yaourts fabriqués par les Fromages de Stéphanie à Saint Léger sur Sarthe. Pour rester dans un coût raisonnable, les Fromages de Stéphanie livre les yaourts en pot de 5kg plutôt qu’en individuel ;
  • Les galettes d’Alençon fournissent aussi la cuisine centrale. Le prix est maitrisé par la mise en portion par les galettes d’Alençon et non par la cuisine centrale ;
  • Les compotes de pommes sont faites maison avec les pommes d’un verger de Larré ;
  • Les pommes de terre viennent de Courtomer, nos enfants mangent donc des frites normandes et même ornaises. Pour diminuer le coût de fabrication et surtout le coût d’épluchage, la cuisine centrale travaille avec une association d’insertion qui réalise ce travail pour elle.

Le but des responsables de la Sodexo est de faire découvrir des aliments aux enfants en incorporant des goûts et des saveurs que les enfants connaissent moins et donc qu’ils aiment moins. Généralement un aliment par repas est inhabituel pour l’enfant. Les responsables nous ont expliqués qu’ils savaient faire des menus plaisir aux enfants mais leur objectif est aussi de faire découvrir des plats aux enfants en cuisinant des aliments nouveaux. Des repas à thème sont en projet pour le courant de l’année.

 

Le jour de la visite, un mercredi, nous avons assisté à la préparation du plat du jeudi (petit salé aux lentilles) et de l’entrée du vendredi (concombres en vinaigrette). Six personnes s’activaient en cuisine : une à l’épluchage des concombres, deux à la cuisson des lentilles, deux à la mise en portion et une à l’emballage des portions individuelles. Après refroidissement dans des cellules spéciales, les repas sont stockés dans une chambre froide avant livraison. Le personnel est composé de cuisiniers de métier. Le jour de la visite, une erreur informatique avait incorporé trop de poivre dans la recette mais le cuisinier a corrigé l’erreur lors de l’exécution de la vinaigrette. Les locaux sont propres et bien entretenus.

 

La visite de la cuisine centrale a été très enrichissante. La constitution de repas pour nos petits bouts de choux n’est pas chose aisée : les responsables essaient de réaliser des repas journaliers avec des objectifs nutritionnels, gustatifs et d’approvisionnements locaux de bonne qualité, et des objectifs financiers et logistiques plutôt contraignants. Le jour de la visite, des porteurs de projet en maraîchage biologique étaient avec nous pour appréhender l’univers de la restauration collective et essayer de travailler avec la cuisine centrale.

 

Je remercie Mme Monpellier ainsi que le service cantine de la CDC. Je remercie aussi les responsables de la Sodexo d’Alençon pour nous avoir ouvert leurs portes. "

 

Si vous souhaitez connaitre les menus de restauration scolaire de vos enfants, rendez-vous sur la page temps périscolaires / restauration scolaire.

TRAVAUX DE VOIE ET RÉSEAUX DIVERS

 

Les travaux de VRD (voie et réseaux divers) sous maitrise d’ouvrage de la Communauté de Communes de la Vallée de la Haute Sarthe pour les logements sociaux SAGIM situés au champ du Trésor à St Julien sur Sarthe ont débuté.

 

L’ensemble comprendra 10 logements dont 7 T3 et 3 T4 ; ils seront loués à partir de février 2019. L’ensemble s’intègre parfaitement dans le quartier actuel et le mélange des matériaux donne beaucoup de cachet à cette opération.

 

Les maisons sont isolées et dotées de photovoltaïque.

TRAVAUX DE FAÇADE DE LA SALLE DE SPECTACLE ET DE CINÉMA " DANIEL ROUAULT "

 

Les travaux de la rénovation de la façade de la salle Daniel Rouault sont bientôt terminés.

Voici des images de l'enseigne lumineuse de nuit.

Assemblée Générale de l’association Ciné Pays Mêlois.

 

Mercredi 24 octobre devant 28 personnes, le Président André Loury a présenté le rapport d'activité 2017, avec un bilan très positif en nombre de spectateurs. Le trésorier Jean-Michel Leroux a ensuite présenté le rapport financier puis a eu lieu un vote pour renouveler le tiers sortant : M. Loury, Mme Baguelin, Mme Bohain et Mme Portier. Les 4 ont été réélus.

 

Ce qu'il peut être retenu de ce bilan :

L'année 2017 aura été, comme l'an dernier, un très bon millésime avec 1317 entrées payantes pour 26 films, soit une moyenne de 51 spectateurs par séance. Les années précédentes, la moyenne était comprise entre 40 et 45 entrées payantes. Ces bons résultats sont dus à une programmation qui attire un public constant quelle que soit la séance.

 

Trois séances ont fait l'objet de débat dont deux à la demande d'associations locales : « Réseau Accueil Paysan » avec " Qu'est-ce qu'on attend ? " de Marie-Monique ROBIN, la veille du comice et la compagnie des sapeurs pompiers du Mêle avec " Les Hommes du feu " de Pierre JOLIVET. Le troisième étant " La Sociale " de Gilles PERRET sur l'histoire de la Sécurité Sociale.

 

En 2017, dix films « tout public » ont été projetés, engrangeant 621 spectateurs ( + 168 par rapport à 2016), soit 62 spectateurs par séance. Onze films « Art et Essai » ont réunis 441 entrées(+ 67 avec un film de plus qu'en 2016), soit 40 spectateurs par séance et 255 spectateurs pour les séances « Jeune Public» (+ 13) soit 51 spectateurs par séance.

Les meilleures entrées sont à mettre au crédit de :

 

  • " L’école buissonnière " de Nicolas VANIER, 156 entrées,
  • " Demain tout commence " de Hugo GELIN avec 109 entrées
  • puis suivent " La Sociale " film documentaire de Gilles PERRET avec 82 entrées
  • et " Petit paysan " de Hubert CHARUEL avec 76 spectateurs.

 

Cette année, trois films documentaires ont été programmés qui ont totalisé 170 spectateurs pour une moyenne de 57 spectateurs par séance. A souligner que ce genre de film dépasse la moyenne des entrées de l'ensemble des films de l'année.

 

Pour la première fois, le film "Jeune public" est au septième rang du palmarès avec 63 entrées pour " Vaiana, la légende du bout du monde " de John MUSKER et Ron CLEMENTS.

 

L'association souhaite laisser la place à des films moins conventionnels européens, voire français et moins vendus et montrer un autre cinéma à la population dès plus jeune âge.

 

Le bilan de l'année montre que l'exigence de la programmation souhaitée par Ciné Pays Mêlois est suivie par la population issue du milieu rural que constitue le territoire de la Communauté de Communes.

 

Le président André Loury à conclus par des remerciements :

 

" La confiance des associations et collectivités territoriales se formalisent à travers des projets communs. Nous remercions pour l'intérêt qu'ils nous ont portés en 2017 le « Réseau accueil paysan » et la compagnie des sapeurs pompiers du Mêle sur Sarthe qui ont permis un échange dense avec les spectateurs après le film projeté.

Nous apprécions la régularité du soutien que nous accorde le Comité de jumelage Le Mêle - Faringdon lors de la séance vouée à l'échange de jeunes fin juillet et les mairies d'Aunay les bois et du Mêle sur Sarthe à l'occasion de la séance proposée aux enfants de leur commune avant Noël.

Tout ceci ne pourrait pas se réaliser sans le concours de la CDC qui met à disposition la salle gratuitement durant toute l'année. Naturellement le travail de Génériques pour offrir cette activité culturelle dans notre territoire est capital est précieux. Qu'ils en soient remercier.

Enfin, je salue chaleureusement les personnes de l'ombre qui permettent à l'écran de s'éclairer aux spectateurs, je veux parler de chaque bénévole qui tient un rôle important par la tâche à accomplir pour le maintien de cette activité. Comme toujours un satisfecit particulier à Christiane qui , sans que cela paraisse, fait un travail essentiel au sein de l'association, même si cela ne lui est pas toujours facile. A tous merci ."

 

Cette année encore, l'association est excédentaire.

 

Autre infos :

 

Dimanche 18 novembre à 17h projection d'un film documentaire sur le cinéma au Gabon, suivi d'un débat.

 

Pour toute info : site

 

Association Musique et Danse en Pays Mêlois.

 

Le bureau s’est réuni ce mardi 16 octobre afin d’aborder l’ordre du jour suivant :

 

  • Nouveaux statuts
  • Nouveau nom du groupe vocal
  • Les effectifs 2018-2019
  • Le programme des manifestations de l’association 2018-2019

 

Il a été procéder à quelques modifications des statuts de l’école car elle ne contenait pas la discipline « danse » en autre. Le nouveau nom du groupe est encore en cours de réflexion et les inscriptions restent constantes.

 

Voici les dates des manifestations proposées par l’association Musique et Danse en 2018-2019 :

 

  • Vendredi 30 novembre prochain, le groupe vocal de l’école invite la chorale « St Léonard chante » pour un concert de Noël à l’église du Mêle sur Sarthe à 20h30.
  • Le 14 et 15 décembre, à la salle Daniel Rouault à 20h , les élèves d’éveil 3 , de la chorale ado et de l’orchestre junior présenteront un spectacle sur le thème « Noël traditionnel et contes ».
  • Le 22 décembre à 16h , concert de Noël à l’église de Gapré, proposé par le groupe vocal de l’association.
  • Puis les 3 et 4 mai 2019, à la salle Daniel Rouault, la chorale ado et le groupe vocal adulte propose une comédie musicale sur le thème « Les années 80 », dirigée et mise en scène par Mélina Faivre.

 

Si vous aimez chanter, danser et les années 80, rejoignez le groupe vocal tous les lundis à la salle intercommunale à 19h30 durant 2 heures et dans la bonne humeur.

 

J'aide à financer l'achat d'un véhicule adapté de 9 places afin de favoriser les sorties des résidents de la maison de retraite.

Propulsé par HelloAsso

Le Mêle sur Sarthe obtient le « Label Station Pêche »

 

Lors du dernier Congrès de la Fédération Française des Stations Vertes, la commune du Mêle sur Sarthe a eu le plaisir de recevoir le label « Station Pêche » porté conjointement par la Fédération Nationale de la Pêche en France et la Fédération des Stations Vertes.

 

Une Station Verte est un pôle touristique de nature et d'art de vivre, engagé dans l'écotourisme au profit des habitants et des touristes (dont les pêcheurs), pour qu'ils se sentent bien, aient envie de revenir, d'amener des amis et découvrir le terroir alentour.

Ce nouveau label est incontestablement un plus pour le Pays Mêlois.

Vendredi 28 septembre à 20h30 a eu lieu à la Médiathèque du Mêle sur Sarthe une rencontre entre Poésie et Musique.

 

 

Les bénévoles de la Médiathèque de la Vallée de la Haute Sarthe au Mêle proposaient une soirée Poésie et Musique dans ce lieu dédié à la Culture.

 

 

 

Le public a pu découvrir Régine Beauvais poète et Jean-Charles Lenoël comédien pour la lecture à voix haute de poèmes, alternaient avec 3 musiciens : Jacques Camus à la guitare classique, Jean-Félix Camus au piano Jazz et Gabrielle Trible au piano classique (élève de l'école de Musique au Mêle) .

 

 

 

Après ce beau spectacle, une rencontre avec les artistes autour d'un verre était proposé suivi d'une séance de dédicace de livres des poèmes de Régine Beauvais.Bravo aux organisatrices. François BRESSON, vice-président à la commission culture.

 

Quelques images...

 

Samedi 22 septembre, Monsieur le maire du Chalange, Rémy Rillet, en présence de Monsieur le président du Conseil département et de la Cdc de la Vallée de la Haute Sarthe, Christophe de Balorre, inaugurait l'aménagement et la sécurisation de la place communale.

Quelques images de l’événement...

OPAH :

 

Le programme d’aides:

 

Grâce à l’engagement des élus de la Communauté de Communes de la Vallée de la Haute Sarthe, une nouvelle Opération d’amélioration de l’Habitat (OPAH) a été lancée le 1er janvier 2018 sur les 31 communes du territoire.

Ce dispositif multi-partenarial qui s’appuie sur les aides de l’Agence Nationale de l’Habitat et des aides complémentaires des collectivités locales, permet à des propriétaires privés d’être accompagnés dans la réalisation de leurs projets de travaux (accompagnement financier, technique et administratif).

L’objectif est de constituer 70 dossiers sur 3 ans (67 dossiers de propriétaires occupants et 3 dossiers de propriétaires bailleurs). La majorité des travaux sont éligibles en particulier ceux permettant de réduire la consommation d’énergie du logement et ceux favorisant l’adaptation aux handicaps.

 

État d’avancement de l’opération:

 

Au 1er septembre 2018, ce sont déjà 79 personnes qui se sont renseignées sur les aides qu’elles pourraient obtenir. 14 ont d’ores et déjà obtenu un accord de subvention. Cela représente 175 000 € d’aides publiques pour un montant de travaux prévu de 350 000 €.

Afin de toucher de nouveaux habitants et faire émerger des projets plus complexes plusieurs actions sont prévues dans les prochains mois : Grâce à une convention passée avec la poste, les facteurs qui livrent du courrier sur le territoire vont informer les ménages potentiellement éligibles des aides qu’ils pourraient obtenir pour la réalisation de travaux dans leur logement. Par ailleurs, en partenariat avec les élus, une démarche de repérage des logements vacants va être initiée. De nouvelles solutions pour remettre ces logements sur le marché pourront peut-être émerger.

Afin de permettre aux élus et partenaires de l’opération de se faire une idée plus concrète des résultats de l’opération, une visite à eu lieu chez une bénéficiaire ce mardi 18 septembre.

Les élus et partenaires se sont rendus à Coulonges-sur-Sarthe. Le bénéficiaire s’est rendue à la permanence au mois de janvier et son dossier a reçu un accord au mois de mars 2018. Elle occupe une maison de bourg datant d’avant 1900 sur 2 niveaux. Ne pouvant plus monter à l’étage, il était donc nécessaire d’installer un ascenseur. Pour son installation, elle a obtenu 60% d’aides. D’autres préconisations lui ont été faites tel que la pose de barres d’appui et d’accès au logement qu’elle réalisera dans un second temps.

Images des travaux :

Une information et un accompagnement totalement gratuit

Pour les personnes intéressées, il est possible de se renseigner tous les jours auprès de l’association SOLIHA Territoires en Normandie.

Tél. 02 31 86 70 50 - 06 88 24 51 81 ou par courriel : contact@solihanormandie.fr

Des permanences décentralisées :

Par ailleurs un conseiller SOLIHA accueillera les bénéficiaires lors de permanences sur rendez-vous les :

Chaque 1er mercredi matin du mois au Mêle-sur-Sarthe

A la mairie,

21, rue de Libcany, 61170 Le Mêle-sur-Sarthe

Chaque 3ème  vendredi matin du mois à Courtomer

A la mairie,

1, place Saint-Lhomer, 61390 Courtomer

Des terrains viabilisés sont à vendre sur Marchemaisons et St Léger sur Sarthe.

Parcelles viabilisées à vendre :
Lotissement situé sur la commune de St Léger sur Sarthe, à moins de 3 km des services et des commerces.
7 parcelles à vendre

En savoir plus

Cours de Théâtre pour adultes au Mêle sur Sarthe.

JUDO à Courtomer

 

Reprise des cours vendredi 14 septembre.

La CDC de la Vallée de la Haute Sarthe, en partenariat avec l’Office de Tourisme du Pays Mêlois, à organisé des visites guidées chez des exploitants agricoles locaux, « acteurs » ou « figurants » du film Normandie Nue (Film réalisé par Philippe Le Guay et produit par Les Films des Tournelles – RCA 143.321), notamment auprès des touristes du territoire les19 juillet et 2,16 et 28 août 2018.

 

Cette démarche avait pour but de sensibiliser et d’informer le public sur la réalité du monde agricole et son métier.

 

Cette animation de sensibilisation a conquis environ 30 personnes par visite dont des familles.

 

Voici quelques images pour témoigner...

PHOTOS de la rencontre du 19 juillet

PHOTOS de la visite du 2 août

PHOTOS du 16 août

PHOTOS de la visite du 28 août

RÉNOVATION DE LA FAÇADE DE LA SALLE DANIEL ROUAULT

 

Après l'intervention des entreprises ADISA (pose d'une moulure et rebouche de trous) et du peintre LHE DECO, c'est au tour de publideco d'intervenir pour poser l'enseigne lumineuse.

 

Reste à intervenir, les entreprises Olivier électricien pour la mise en lumière de l'enseigne, l'entreprise Pilet pour la pose d'une marquise, l'entreprise Sablé pour la pose de piques anti-pigeons, la réparation de tuiles sur le toit et la mise en place d'une gouttière sous la marquise et pour finir, la plaque des financeurs par l'entreprise publideco..

Images du travail accomplit à ce jour ...

Le frelon asiatique a désormais envahi l’ensemble du territoire français.

 

Afin d’aider à lutter contre cette prolifération, vous trouverez à télécharger le descriptif d’un piège à moindre coût pouvant être installé par tous.

 

L’AMO s’est rapprochée de deux inventeurs d’un piège à frelons asiatiques. 

A télécharger
le_FRELON_ASIATIQUE.PDF
Document Adobe Acrobat 229.4 KB

Un essaim d'abaille s'est posé chez vous ? Retrouver la liste des apiculteurs cueilleurs d'essaims de l'Orne sur le site.

EXPO - RESTITUTION  "Vieilles branches et jeunes pousses"

 

Mercredi 4 juillet à 10h30 à la Médiathèque du Mêle sur Sarthe a eu lieu la restitution du projet élaboré en milieu scolaire avec le groupe Maurice Gérard et Montchevrel et proposé par l'association " Des films dans mon potager " en partenariat avec la médiathèque du Mêle sur Sarthe.

Vous pouvez retrouver le film en ligne et un post avec des photos de l'expo sur le site de l'association :
https://www.desfilmsdansmonpotager.com/actualites
ou en direct sur la page vimeo de l’association :
https://vimeo.com/279104373

 

Après 9 mois de travaux, l’exploitation Guilmau va pouvoir reprendre !

 

Jeudi 5 juillet, l'atelier Guilmau a été inauguré suite à la fin des travaux de réhabilitation.

 

L’incendie qui avait endommagé ce bâtiment artisanal dans la nuit du vendredi 22 au samedi 23 septembre 2017 n’est plus qu’un mauvais souvenir.

 

Ce bâtiment de 233 m2 a donc beaucoup souffert lors de l’incendie, mais sa structure métallique a bien résisté et cela nous a permis d’envisager une réhabilitation et non la construction d’un nouveau bâtiment, ce qui aurait entraîné une cessation d’activités encore plus longue.

 

En février 2004, la Communauté de Communes, du Pays Mêlois avait construit un atelier relais, laboratoire de transformation en Boucherie/charcuterie sur la zone artisanale de la commune de Saint Julien sur Sarthe. Un bail commercial avec promesse de vente avait alors été signé.

 

Le contrat liant Monsieur Guilmau avec la CdC devait prendre fin en 2019.

La Communauté de Communes de la Vallée de la Haute Sarthe a géré la partie reconstruction du bâtiment, et Monsieur Guilmau celle liée, au remplacement du matériel d’exploitation.   

Le montant total des travaux s’élève à 370 000.00 €

La Communauté de Communes de la Vallée de la Haute Sarthe a d’abord, et en accord avec la compagnie d’assurances, retenue un cabinet de maitrise d’œuvre Monsieur JACOT de SJE,  puis le coordonnateur SPS, Monsieur Pepin.

Un marché public a été passé avec différentes entreprises : Entreprise retenue / Charpente bardage / Gaulupeau / Démolition carrelage / EBM / Menuiseries / Lessinger / Equipements frigorifiques / Froid express / Plomberie / Besniard / Electricité-Chauffage-VMC / Dorelec / Peintures sols souples / Toudja.

 

Pourtant, il a fallu supporter des conditions climatiques hivernales particulièrement difficiles et ces dernières ont entraîné des travaux supplémentaires... Malgré cela les délais ont été tenus.

Monsieur de Balorre a souhaitait un bon « Re-démarrage » des activités à Monsieur Guilmau ainsi qu’à son équipe et il se réjoui qu'à nouveau il sera porté haut le savoir- faire et la tradition de notre territoire rural, sur les marchés de notre Département.

Il a remercié également Monsieur Denis, Vice-président de la Communauté de Communes de la Vallée de la Haute Sarthe en charge des affaires économiques, qui, chaque vendredi, a accompagné Monsieur Guilmau lors des réunions de chantier.

 

Vous retrouverez, M. Guilmau, dès mercredi, sur le marché du Mêle sur Sarthe !

Source CDC
Source CDC

Le 1er juillet 2018, une promenade découverte de la flore a été organisée par la CDC, animée par Christine LERAT (membre de l'AFFO).

 

Un moment enrichissant sous cet après-midi ensoleillé mais chaud. Heureusement un verre de jus de fruits et un goûter offerts, a rafraichi et terminé ce moment convivial et instructif. Voir des images.

Mr Gallet de Pacé, champion de l'Orne,  pris en compagnie de Mr Bouvet Président du club de Pétanque du Pays Mêlois.

Samedi 30 juin, des équipes venues de l'Orne mais également des autres départements de Normandie et autres régions ont participé au tournoi sous le soleil avec plus de 57 équipes engagées. 

Quelques femmes étaient présentes parmi les équipes.

Bravo à tous les bénévoles du club qui organisent 7 à 8 tournois ou championnats par an.

 

 

Ils ont tenus à remercier les élus pour le soutien logistique dont le mini bus et le matériel tout au long de l année 

Travaux Atelier Guilmau

 

Les travaux avancent bien et les différents ateliers commencent à prendre forme depuis la pose des cloisons.

Chaque semaine lors de la réunion de chantier, la collectivité fait le point avec l’architecte Mr Jacot ainsi que les entreprises retenues pour ce marché. Mr Guilmau est également systématiquement présent. Fin des travaux prévues début juillet.

INFORMATION SUR LA DÉCHETTERIE DE LA CDC DE LA VALLÉE DE LA HAUTE SARTHE.

 

A compter de juin, vous pourrez venir chercher votre nouvelle carte de déchetterie 2018 et 2019, à la mairie de votre commune.
N'oubliez pas de régler votre facture avant de venir la retirer ! 

Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat (OPAH)

En présence de Madame la Directrice Générale, Véronique Caron représentante de Madame la Préfète de la circonscription d'Alençon, Monsieur le Président du Conseil Départemental et Cdc de la Vallée de la Haute Sarthe, Christophe de Balorre et M. le 1er Vice-président, Antoine Perrault.

Une OPAH est un dispositif multi-partenarial qui s’appuie sur les aides de l’Agence Nationale de l’Habitat et des aides complémentaires des collectivités locales ; elle permet à des propriétaires privés d’être accompagnés dans la réalisation de leurs projets de travaux sur le plan financier, technique et administratif. 

Grâce à l’engagement des élus de la Communauté de Communes de la Vallée de la Haute Sarthe, le territoire a bénéficié de plusieurs OPAH ces 15 dernières années. La dernière s’est achevée fin 2014... 

La Communauté de Communes de la Vallée de la Haute Sarthe est un territoire rural situé dans l’Orne à 22 km à l’est d’Alençon, bordé au sud par la RN12. En partie, grâce à cette situation géographique favorable, à distance équivalente entre les villes d’Alençon, Bellême, Mamers, Mortagne-au-Perche et Sées, nous bénéficions d’un accroissement démographique depuis une quinzaine d’année.

 

Les candidats à l’installation y trouvent des prix de l’immobilier moins élevés que dans la première couronne Alençonnaise ainsi qu’un cadre de vie agréable, accèdent ainsi facilement à l’emploi dans les pôles extérieurs. Cela se traduit par une mobilité forte des populations avec une dissociation croissante entre lieux de résidences, emplois, consommation et d’accès aux services.

Notre C D C  comptait au 1er janvier 2017, 31 communes pour 8150 habitants et 4 500 logements.

L’EPCI n’est pas structuré uniquement autour d’un pôle unique central. En effet,  la commune démographiquement la plus importante qu’est Courtomer compte 790 habitants. Cette dernière partage avec le Mêle sur Sarthe, Sainte Scolasse-sur-Sarthe et Hauterive, le statut de pôle de proximité. Ces 4 communes maillent l’ensemble du territoire et permettent aux ménages d’accéder aux biens et services de première nécessité.

 

Les élus de la CdC, connaissent bien ce diagnostic ainsi que les opportunités qu’il présente et souhaitent développer une habile politique d’attractivité, avec un fort volet habitat et qui s’articule autour de deux axes.

  1. Le premier vise à favoriser les constructions neuves par la mise en œuvre de lotissements intercommunaux (Courtomer, Marchemaisons, St Léger-sur-Sarthe, St Julien et Sainte Scolasse sur Sarthe…). Les prix de ventes des parcelles sont calculés au plus juste de façon à permettre au plus grand nombre d’y avoir accès.
  2. Le deuxième axe cherche à favoriser l’amélioration du patrimoine bâti existant avec la mise en œuvre de dispositifs permettant aux propriétaires privés d’être accompagnés dans la réhabilitation de leur bien. Cela se traduit par la mise en œuvre d’« OPAH » successives ces 15 dernières années.

Une étude préalable, réalisée, en 2016, sur un périmètre englobant la totalité du territoire de la CdC de la Vallée de la Haute Sarthe, de la CdC des Sources de l’Orne, et de la CdC du Bocage Carrougien a montré que des besoins d’amélioration des logements privés persistent sur le territoire.

C’est pourquoi, les élus ont décidé de lancer une nouvelle opération afin de lutter contre la vacance et permettre aux habitants de vivre dans des logements confortables et économes en énergie. Avec l'OPAH, dispositif multi-partenarial s’appuyant sur les aides de l’Agence Nationale de l’Habitat et des aides complémentaires des collectivités locales, des propriétaires privés peuvent d’être accompagnés dans la réalisation de leurs projets de travaux sur le plan financier, technique et administratif dans le but de traiter les problématiques suivantes :

 

  •  Valoriser le patrimoine bâti, améliorer le cadre de vie des habitants et l’image du territoire
  • Participer à l’attractivité des centres bourgs et la lutte contre la vacance des logements de centre-bourgs
  • Stimuler l’activité des artisans du territoire
  • Réduire la consommation énergétique du parc de logement,
  • Adapter le parc de logement aux besoins d’une population dont les caractéristiques socio-démographiques évoluent
  • Permettre aux ménages d’être accompagnés techniquement et financièrement dans leurs projets d’amélioration des logements.

Plus spécifiquement les dossiers constitués devront relever des situations suivantes :

 

  • La lutte contre l’habitat indigne et insalubre
  • La lutte contre la précarité énergétique
  • L’adaptation des logements aux handicaps favorisant l’autonomie de la personne dans son logement
  • L’accompagnement des propriétaires bailleurs pour la production de logements locatifs à loyers modérés
  • L’objectif que nous nous fixons dans le cadre de cette OPAH, est d’accompagner 70 foyers sur 3 ans (67 dossiers de propriétaires occupants et 3 dossiers de propriétaires bailleurs).
  • La CdC a décidé de s’adjoindre l’assistance d’ « Orne Métropole » pour le suivi de l’opération et de confier les missions techniques (accompagnement des bénéficiaires) à une association spécialisée : SOLIHA Territoires en Normandie.

L’état, l’ANAH et le Conseil Départemental sont les partenaires de la Communauté de Communes de la Vallée de la Haute Sarthe pour cette opération. 

Enfin, cette opération permettra de réserver plus de 740 000 € : ce qui représente plus de 1,5 millions d’euros pour les artisans de notre territoire.

L’opérateur a déjà eu une quinzaine de contacts et deux dossiers sont même prêts à être déposé.

 

Nul doute que cette nouvelle opération sera de nouveau un succès sur notre territoire !

 

En savoir plus...

 

Les bons gestes du tri sélectif …

POURQUOI TRIER LES DÉCHETS ?

De 2013 à 2016, le tonnage des Ordures ménagères a augmenté environ de 6 % sur notre territoire.

Or, les usagers trient bien les déchets dangereux mais ils déposent des déchets ménagers recyclables souillés ou trient moins bien sur certaines périodes (pendant des vacances scolaires où nous constatons de fortes augmentations). Le TRI des EMBALLAGES MÉNAGERS RECYCLABLES bien réalisé, génère des recettes pour la collectivité ce qui permet de contenir les coûts de ce service.

C’est pourquoi, pour équilibrer le budget, il faut avoir de « BONS GESTES DE TRI » tout au long de l’année.

 

Quels sont les « BONS GESTES DE TRI » ?

 

Vous avez un doute sur un emballage !

Il est préférable de le jeter avec les ordures ménagères plutôt que de le rendre impropre au recyclage.

N’hésitez pas à vous renseigner auprès de l’agent de la déchetterie ou à regarder sur l’emballage.

 

A savoir : depuis janvier 2015, le pictogramme "Triman"  vous permet de savoir, en un coup d'œil, si l'emballage est recyclable ou pas.

A ne pas confondre avec  le point vert qui figure sur la plupart des emballages ?

Contrairement à une idée reçue, le point vert ne signifie pas que l’emballage est recyclable mais que son fabricant verse une cotisation (à CITEO et Adelphe, organismes agréés par l’État), pour aider les collectivités à mettre en place des collectes sélectives.

 

IMPORTANT : Il faut enlever les films plastiques des courriers et documents publicitaires, car ils sont refusés par l’organisme trieur, devenant alors impropres au recyclage.

 

CAUSES ET EFFETS du refus de tri :

Il s’agit de déchets souillés ou mis par erreur avec les emballages triés pour la collecte sélective. Ces refus sont principalement composés de bouteilles en verre, bouteilles en plastique contenant encore des liquides et d’objets en plastique non recyclables tels que les pots de yaourts, les barquettes de beurre ou de barquettes d'alimentation et sacs en plastique, …

 

Ces déchets partent en refus lors du tri en centre de tri. Leur élimination coûte cher.

En effet, ces refus sont d’abord collectés, puis triés, puis renvoyés en centre d’enfouissement avec la part non valorisable des ordures ménagères,

soit un transport et un traitement en supplément. 

Comment est calculé votre redevance des Ordures Ménagères (OM) ?

Voici le tableau des nouveaux tarifs de redevances ménagères 2018 pour l’ensemble du territoire :

 

 

redevance rurale

redevance urbaine

Redevance

porte à porte

1 personne

70 €

88 €

116 €

2 personnes et professionnels

123 €

155 €

197 €

3 personnes et +

169 €

213 €

271 €

forfait résidence secondaire

123 €

155 €

197 €

 

 

N’hésitez pas à venir découvrir sur le site de la CDC de la Vallée de la Haute Sarthe, d’autres informations concernant le recyclage des déchets ménagers dans l’onglet « environnement » "gestion des déchets" tels que le compost en tas ou les horaires des déchetteries …

 

Taxe ou redevance des Ordures ménagères ?

A compter de 2018, la taxe sur l’enlèvement des Ordures Ménagères concernant les communes d’Hauterive, Neuilly le Bisson, Aunay les Bois, Buré, Saint Quentin de Blavou, Courtomer, Brullemail, Ferrières la Verrerie, Gâprée, Le Chalange, Le Ménil  Guyon, Le Plantis, Saint Agnan sur Sarthe, St Léonard des Parcs, Tellières le Plessis et Trémont sera remplacée par une redevance des Ordures Ménagères.

 

L'envoi des factures aux particuliers sera réalisé en mars et celui des professionnels en juin 2018.

 

En cas de difficultés de paiement, adressez-vous à la Trésorerie Ville et Campagne d’Alençon, 10 rue Garigliano 61000 Alençon (tel : 02 33 26 54 11).

Pour toutes réclamations ou modifications de situation (déménagement, changement du nombre personne dans le foyer,…) se présenter à la CDC de la Vallée de la Haute Sarthe au service OM avec un justificatif.

 

 

Pour info : La taxe est basée sur la valeur locative (taxe d’habitation) alors que la REOM (Redevance d’Enlèvement des Ordures Ménagères) est liée au service (nombre de personne par foyer) et aux modalités de ramassage (porte à porte (uniquement sur Courtomer) ou apports volontaires (selon l’éloignement de la déchetterie).

Vous chercher une information sur le site ? 

Loading

Communauté de communes de la VALLÉE DE LA HAUTE SARTHE

Siège (Le Mêle sur Sarthe)

Lundi, mardi, jeudi : 14h - 17h

Mercredi : 9h - 12h

Vendredi : fermé au public

 Tél. : 02 33 27 61 02

accueil@cdcvalleedelahautesarthe.fr

Permanences à Courtomer :

Sur RDV uniquement au
02 33 27 61 02

SUIVEZ-NOUS